Plume de Cajou tagged posts

Meurtres pour rédemption

meurtrespourrdemptionkgiebel meurtre-pour-redemption-4eme-de-couv

Plusieurs années que ce roman était dans ma PAL, depuis sa sortie. Je ne sais pas pourquoi j’ai tant trainé. Mon avis ne dissonera pas de tous ceux que j’ai lus à son sujet : une histoire sans pitié, pleine de noirceur, qui frappe fort et qui vous laisse sonné et KO, au tapis.

Alors, certes, on pourrait parfois lui reprocher quelques invraisemblances, une histoire d’amour un peu guimauve, des coïncidences pas toujours nécessaires, quelques exagérations ou encore une accumulation de « too much« . Mais s’attarder sur ces détails, ce serait passer à côté de l’essentiel : Marianne.

Marianne, une héroïne comme j’en ai peu souvent croisé. Marianne qui m’a envoutée après seulement 10 pages lues. Marianne et son air frondeur...

Read More

Les Derniers Jours de Rabbit Hayes

les derniers jours de rabbit Hayes les derniers jours de rabbit Hayes - 4ème de couverture

Quoi que j’écrive, je sais que je n’arriverai pas à vous dire suffisamment fort combien j’ai adoré ce livre, ni à quel point il m’a touchée. 454 pages de plaisir intense de lecture, 454 pages d’émotions variées, 454 pages à tomber amoureuse de tous ces personnages charismatiques, 454 pages à savoir -depuis les toutes premières pages- que je tenais là entre mes mains mon premier coup de cœur depuis 1 an de lecture !

Anna McPartlin nous offre avec cette histoire des personnages atypiques et inoubliables que je ne peux que vous conseiller de rencontrer aussi tôt que possible : il y a la maman, Molly… soit on l’aime, soit on peut aller se faire foutre, putain de bordel de saloperie de pompe à merde ; il y a Johnny Faye, l’irrésistible ; Grace qui lance des tasses au visage de ...

Read More

Still Alice ou « L’envol du papillon »

still-alice-1024x768

Pfioouuu. Voici l’état dans lequel j’ai refermé ce roman. (Cliquez sur ce lien si vous êtes curieux! 😉 )

still-alice-4ème de couverture 2 still-alice-4ème de couverture

Ça commence avec un mot qui reste sur le bout de la langue, puis un autre qui ne vient pas du tout, ou encore la perte anodine d’un chargeur de Blackberry, et enfin la désorientation la plus totale dans un quartier que l’on fréquente depuis plus de 25 ans. Puis le diagnostic tombe. Alzheimer précoce. Démence présénile. Brutal. Et c’est d’autant plus cruel que ça touche Alice, cette professeur, conférencière renommée, brillante oratrice et  titulaire d’une chaire de linguistique à Harvard.

Chaque chapitre est un nouveau  mois dans la vie d’Alice et nous montre les défaillances de plus en plus nombreuses de sa mémoire, en à peine 2 ans...

Read More

Ma raison de vivre

ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovanma raison de vivre-Extrait_html_m2e0bfa59

Tout d’abord une mise en garde : pour apprécier ce roman et pouvoir vibrer à l’unisson avec Emily et Evan, il faut accepter le côté très « américain » de ce roman, à savoir ce côté « too much » dans plusieurs aspects : Evan est juste parfaitement parfait (et craquant), Emily est vraiment TRES malheureuse et maltraitée (une Cendrillon des temps modernes), ses amis lycéens sont TRES (très très) riches, sa tutrice est TRES méchante, ses punitions sont TRES sévères, etc.

Mais quand on accepte cela, on ne peut que passer par une kyrielle d’émotions en lisant cette histoire : vous n’allez pas juste être ému ou triste, vous allez pleurer. Vous n’allez pas juste apprécier Evan, vous allez rêver de connaitre un gars comme lui...

Read More

Am Stram Gram (tuer ou être tué?)

Am Stram Gram couverture      Am Stram Gram 4ème de couverture

Sitôt que j’ai ouvert ce roman, j’ai directement été prise dans l’histoire car la première scène nous plonge au cœur de l’action, au fond d’une piscine vide avec Amy et Sam dont le sort nous pétrifie d’horreur. Brrrrrrr.

Ce roman est le parfait exemple d’un excellent page-turner car le tueur en série oblige ses victimes à se livrer à un am stram gram diabolique et cruel : c’est anxiogène à souhait et on retient son souffle durant le tic tac macabre.

Autre atout du roman : Helen Grace. En effet, l’enquêtrice principale est une femme forte et son personnage est plutôt bien réussi. Chose plutôt rare, le tueur est également une femme et on ne cesse de conjecturer sur son identité au fil de la lecture...

Read More

L’histoire épatante de Monsieur Fikry et autres trésors

l'histoire épatante de Monsieur Fikry et autres trésors l'histoire épatante de Monsieur Fikry et autres - 4ème de couverture

Ce livre n’a rien d’original mais qu’est-ce qu’il fait du bien ! Tous ses ingrédients fonctionnent parfaitement ensemble: un cadre idyllique pour tout lecteur, des héros hautement attachants, des personnages secondaires tout aussi réussis (mention spéciale au flic, Lambiase), puis de l’humour, des rires, de l’émotion et… des livres, des livres et encore des livres, qui ne sont pas juste un décor mais partie prenante de l’histoire. Et point de citations d’obscurs auteurs que personne ne connait mais des livres de nos bibliothèques : « Coup de Gigot », « La Voleuse de Livres », James Patterson, Jo Nesbo ou encore Kate Atkinson et Charlaine Harris.

Vous hésitez ? … Vous aimez les personnages bourrus ? Vous aimez vous laisser porter par une belle histoire? Vous croyez au pouvoir des ...

Read More

Bilqiss

bilqiss bilqiss - 4ème de couv

Dès les premières pages, l’auteure nous plonge en plein procès, celui de Bilqiss. Un matin à l’aube, sans réfléchir, elle décide de monter en haut du minaret pour déclamer – ou plutôt chanter – l’appel à la prière à sa façon, avec son cœur, son humanité et sa sensibilité. Une femme. Sacrilège. Elle est condamnée à la lapidation. Surtout que les circonstances aggravantes sont nombreuses du point de vue de ces «  »érudits » » (ahum) islamistes: elle possède des courgettes et des aubergines entières dans son frigo (!), une pince à épiler (!), du maquillage (!) et des nounours (!), ou encore des livres et de la musique (!) : des crimes totalement impardonnables qui provoquent l’ire de tout un village.

Pas un mot de trop dans cette histoire...

Read More

Le silence de Mélodie (V.O. : Out of my mind)

le silence de mélodie le silence de mélodie 4ème de couverture

Lors de la sortie de ce roman, le résumé m’avait déjà beaucoup plu, mais j’avais surtout noté que c’était un coup de cœur de John Green : « Enfermée dans son corps, mais l’esprit libre, Mélodie nous raconte son histoire avec tant de force que vous aurez l’impression de la vivre avec elle ». Et encore une fois (comme ce fut le cas pour Eleanor & Park), j’ai bien fait de lui faire confiance car, en effet, j’ai eu l’impression de partager la vie de Mélodie pendant quelques heures.

Même si le résumé peut laisser penser qu’il risque de s’agir d’un récit larmoyant, ce n’est pas du tout le cas, car le ton est résolument léger...

Read More