Apprentie geisha: journal d’Ayami – Tokyo 1923

journal d'unegeisha

 

Je me pose une minute, juste pour dire Waouh!!!

L’auteure est arrivée à expliquer toute la culture japonaise si particulière des geishas, en l’adaptant à un niveau que des enfants peuvent comprendre!

C’est un sujet plutôt élaboré, avec des centaines de traditions et d’habitudes.
Pour avoir lu Geisha d’Arthur golden, que j’avais énormément aimé, j’étais bien curieuse de lire ce livre trouvé au rayon jeunesse de ma librairie.


Eh bien, ce livre ne démérite pas face à son grand frère de la littérature adulte.
Tout y est: l’apprentissage difficile, l’école des geishas,
les traditions de la première entrée dans le monde d’une geisha, etc.

J’ai été plus qu’agréablement surprise par cette lecture.
L’auteur a fait de sérieuses recherches pour l’écrire.

Un petit passage du livre m’a particulièrement surprise. Il parle de ce si célèbre chien qui a attendu son maître à l’entrée de la gare durant des années, à tel point que les habitants de la ville ont érigé une statue en son honneur.

                              


J’avais vu le film, avec Richard Gere, Hatchi, qui m’avait fait pleurer toutes les larmes de mon corps, tellement cet attachement animal était touchant.

Ce livre plein de références est finalement à mettre dans toutes les mains,
jeunes ou moins jeunes.
Je pense qu’il va aller précieusement dans ma bibliothèque histoire, en bonne place.

Par Mélissa Poupaerts, femme (blogueuse) de 32 ans.

Résumé: Japon, 1923. À l’âge de douze ans, Ayami est vendue à une okiya, une maison d’éducation de geishas, à Tokyo. D’abord cantonnée aux tâches ménagères, elle devient maïko – apprentie geisha – et prend un nouveau nom : Mitsuko. On lui enseigne l’ikebana, le chant, la danse des éventails… Ses aînées lui montrent comment marcher gracieusement, sourire aux plaisanteries des clients sans montrer ses dents, nouer la ceinture de son kimono. L’apprentissage est exigeant mais la jeune fille ne se décourage pas et révèle de grandes aptitudes. C’est alors qu’un tremblement de terre ravage le pays. Tokyo est gravement touché ainsi que sa ville natale, où Mitsuko part à la recherche de sa famille.

Fiche récapitulative:

Titre: Apprentie geisha: journal d’Ayami – Tokyo 1923
Auteur: Isabelle DUQUESNOY
Edition:
Gallimard Jeunesse (Collection: «Mon histoire»)

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>